Comment s’occuper d’un chien âgé ?

L’âge n’est pas une maladie ! Pourtant, beaucoup de choses changent dans la cohabitation avec un chien qui prend de l’âge. Non seulement un vieux chien est moins résistant physiquement, mais parfois, avec l’âge, il se comporte différemment que lorsqu’il était jeune.

Vieillir dépend de la taille du chien

Les chiens de grande et de petite taille ont généralement une espérance de vie différente. Les chiens vieillissent également plus ou moins vite en fonction de leur taille. Les races géantes, comme les dogues allemands, atteignent l’âge de la vieillesse dès l’âge de 6 ans. Les races de taille moyenne, comme les bergers allemands ou les golden retrievers, font partie des chiens âgés à environ 9,5 ans. En revanche, les petites races de chiens vieillissent beaucoup plus lentement et sont souvent encore étonnamment en forme à 10 ou 11 ans.

Un vieux chien change

Les chiens âgés sont généralement moins adaptables aux contraintes internes et externes. Les contraintes internes peuvent être des parasites ou des maladies qui affectent nettement plus un senior qu’un jeune chien. Mais la digestion est également une contrainte interne, raison pour laquelle les chiens âgés souffrent plus souvent de troubles digestifs. Les situations de stress psychique, comme la séparation du propriétaire ou le temps, font partie des contraintes externes. Il n’est donc pas rare que le vieux chien ait soudainement peur de l’orage ou montre des signes d’anxiété de séparation.

Avec l’âge, le corps change également et les performances diminuent. Le système immunitaire s’affaiblit, les reins et la digestion fonctionnent moins bien, les blessures guérissent plus lentement. La masse musculaire et osseuse diminue, les mouvements plus lents et les trébuchements en sont la conséquence. Le comportement d’un vieux chien change également de plus en plus. Les chiens très âgés sont souvent confus, déments et séniles. Certains vieux chiens ne peuvent plus retenir leur urine et leurs excréments aussi longtemps qu’avant ou oublient qu’ils doivent faire leurs besoins à l’extérieur et non dans l’appartement. L’odorat et l’ouïe diminuent, tout comme le goût et la vue. A cela s’ajoutent souvent des lésions dentaires et du tartre, ce qui fait que les vieux chiens ont tendance à moins bien manger ou à sentir fortement de la gueule.

Comment aider un vieux chien

Promenades avec le vieux chien

En tant que propriétaire, vous devez également vous habituer et vous adapter à tous ces changements. Évitez les promenades longues et fatigantes. Faites plutôt plusieurs promenades courtes avec votre vieux chien, réparties tout au long de la journée. Cela ralentira la dégradation musculaire et évitera un éventuel problème de propreté.

Bien nourri avec des aliments seniors

Vous pouvez adapter l’alimentation aux besoins de votre vieux chien. En raison de son métabolisme réduit et de son activité physique limitée, il est préférable de choisir une alimentation à faible teneur énergétique. Vous éviterez ainsi que votre vieux chien ne prenne du poids, ce qui pourrait surcharger ses articulations. Toutefois, comme la répartition des autres nutriments ne doit pas être réduite (par exemple, protéines, vitamines), il existe des aliments spéciaux pour chiens seniors qui répondent à ces exigences particulières.

Des activités pour les vieux chiens

Les vieux chiens aussi veulent être occupés et ne pas s’ennuyer. Cependant, étant donné que leurs capacités physiques sont désormais réduites, vous devriez, en tant que propriétaire, chercher d’autres possibilités d’occupation, en fonction des préférences de votre compagnon à quatre pattes. Il peut s’agir de jeux de recherche de nourriture, de massages, d’exercices de concentration ou de l’apprentissage de nouveaux ordres. En effet, un vieux chien n’apprend plus aussi rapidement qu’un jeune chien. Mais si le vieux chien apprend le nouvel ordre avec un peu plus de patience et d’empathie, il le retient aussi bien qu’un jeune animal.

N’hésitez donc pas à donner à votre vieux chien de nouvelles tâches intellectuelles. Vous favoriserez ainsi les performances de son cerveau, ce qui aura un effet positif sur de nombreux signes de vieillissement.

Un examen préventif chez le vétérinaire

Les vieux chiens devraient être présentés régulièrement à un vétérinaire afin de détecter à temps les maladies. Avec l’âge, les maladies cardiaques et métaboliques augmentent, de même que les rhumatismes ou l’arthrose, qui peuvent provoquer des douleurs chez le chien âgé. Consultez donc votre vétérinaire chaque année pour un examen de routine. Si vous y faites également un bilan sanguin annuel, de nombreuses maladies peuvent être détectées avant l’apparition des premiers symptômes et être traitées de manière ciblée à un stade précoce. Les laboratoires vétérinaires proposent à cet effet des profils seniors spéciaux qui permettent de contrôler toutes les valeurs sanguines importantes.

Le vieillissement n’est donc pas une maladie, mais un processus normal du corps que tout être vivant, même une plante, subit au fil du temps.

Comment choisir le meilleur harnais pour votre chien ?
Comment savoir que votre chien est allergique ?

Plan du site